Gestion locative : ce qu’il faut savoir avant de s’y lancer !

Investissement

La gestion locative est ensemble des tâches menées durant la location d’un logement. Elle possède un certain nombre d’étapes très spécifiques dont la connaissance est essentielle avant de vous lancer. Que savoir de chacune d’elle ? Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir à ce propos.

Quelles sont les tâches de la gestion locative ?

La première chose que vous devez savoir, c’est qu’on ne parle réellement de gestion locative qu’au moment où le locataire prend possession du logement. Par conséquent, elle ne concerne que les tâches assurant le suivi de la location, les différents incidents rencontrés, l’état du logement ou autre litige entre le propriétaire et le locataire. Vous avez entre autres tâches la recherche du locataire. Celle-ci comprend : l’estimation du loyer, la réalisation du dossier de diagnostics ainsi que de la publicité. Pour tout savoir sur la gestion immobilière, cliquez ici !

Il faut également faire visiter les lieux aux candidats, étudier chacun de leur dossier et réaliser la signature d’un bail de location ainsi qu’un état des lieux à l’entrée.

La gestion courante et la gestion juridique

Une fois que vous avez trouvé l’occupant du logement, vous devez dès à présent le gérer au quotidien. Et ceci consiste à percevoir des loyers et rédiger des quittances. Vous devez aussi assurer la révision du loyer annuel et gérer tous les incidents qui surviendront petits comme grands. La gestion courante nécessite également que vous échangiez avec le syndic et que vous régliez les charges de copropriété au syndic. Il vous faut aussi réguler les charges annuelles et régler la taxe foncière.

En ce qui concerne la gestion juridique, vous devez gérer les différents contentieux avec le locataire. Elle prend en compte la gestion des éventuelles procédures concernant les impayés et les dégradations.

La gestion à la sortie du locataire

La gestion à la sortie du locataire prend aussi en compte un certain nombre de tâches. En effet, une fois que le contrat arrive à son terme, il vous faut réceptionner le congé de ce dernier, ou le rédiger et le traiter si cela s’impose. Ensuite, il vous faut réaliser un état des lieux et le comparer à l’initial afin de faire le décompte du dépôt de garantie. Il faut noter qu’il est indispensable que le bailleur ou le gestionnaire immobilier soit disponible en tout temps pour assurer les cas d’urgence.

Que savoir du mandat de gestion ?

Vous avez la possibilité de confier votre gestion locative à un professionnel qui vous représentera dans toutes les tâches entourant la location de votre bien. Pour ce faire, rendez-vous dans une agence immobilière ou encore dans un cabinet de gestion. En effet, la loi Hoguet de janvier 1970 établit les règles juridiques à suivre. Ainsi, dans ce mandat, vous trouverez l’ensemble des missions prévues par le professionnel. La durée du mandat de gestion locative est d’un an renouvelable par tacite reconduction. En ce qui concerne la résiliation, elle peut se faire à chaque renouvellement.

Vous devez cependant non seulement respecter le préavis, mais aussi émettre une notification par recommandé avec accusé de réception en cas de résiliation. Il existe également des obligations que doivent respecter le propriétaire immobilier et le gestionnaire immobilier.

Quels sont les différents frais de gestion locative ?

Lorsque vous optez pour le mandat de gestion locative, il existe des frais que le gestionnaire doit percevoir pour ses missions. Il peut s’agir des frais de mise en location ou de gestion. En général, le coût de la gestion comprend un taux appliqué sur le loyer. Chaque agence fixe ce taux en fonction d’un certain nombre de critères. Donc, avant de confier votre bien à un professionnel, vous devez prendre des renseignements sur les tarifs de différentes agences et les comparer à leurs missions. Le taux proposé se situe le plus souvent entre 7 % et 8 % TTC du loyer. Toutefois, vous pouvez en trouver jusqu’à 10 %.

Il faut aussi préciser qu’il existe certains frais annexes. De ce fait, il serait judicieux de lire l’intégralité du mandat de gestion locative avant de le signer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *