Quelle est la réglementation des Tiny House ?

 

La tiny house est une habitation en bois qui peut être déplacée. Par conséquent, elle doit avoir des mesures précises. En effet, la largeur ne doit pas excéder 2,55 m. Cependant, vous pouvez décider de l’augmenter à 3 cm. Dans ce cas, vous êtes obligé à signaler chacun de vos déplacements à la préfecture en tant que « Convoi exceptionnel ».

Tiny house : la réglementation à propos des dimensions

La réglementation à propos de la longueur des Tiny House

Pour ce qui concerne la longueur, elle va dépendre du véhicule que vous utiliserez pour tracter votre tiny house. Notez que la longueur de la remorque ne doit pas dépasser 12 mètres. La mesure ici ne concerne ni le timon, ni le véhicule tracteur.

La réglementation à propos de la hauteur d’une Tiny House

Pour ce qui concerne la hauteur de cette maison mobile, une dimension n’est pas définie. Cependant, il est important de vous rappeler que les tiny houses se déplacent par des routes. Pour ne pas vous retrouver dans une impasse, rappelez-vous que les routes accueillent en général des remorques dont les hauteurs n’excèdent pas 4,3 mètres. Avec une construction mobile dépassant cette hauteur, vous courrez le risque de limiter vos mouvements.

Quel est la réglementation lliée au poids d’une tiny house ?

C’est en fonction de la catégorie de votre permis de conduire que vous saurez le poids maximal que doit avoir votre habitation tiny house. Pour ce qui concerne le calcul du poids, il y a deux critères qui entrent en jeu. Il s’agit du poids du véhicule et celui du PTAC. Pour circuler librement et stationner avec une remorque inférieure à 750 kg, le permis B est déjà suffisant. De même, ce permis suffit pour le total véhicule et la remorque inférieur à 3500 kg. Il faudra suivre le code b96 avant de conduire votre tiny house dont la remorque n’excède pas 3500 kg et dont le poids total est moins de 4250 kg.

Au cas où votre remorque est supérieure à 3500 kg, un permis poids lourd avec remorque ou permis C1E vous sera indispensable. Si la remorque a un poids supérieur à 500 kg, vous devez l’immatriculer au niveau de la préfecture et lui faire avoir une carte grise.

Le stationnement de la tiny house

Sans aucune démarche administrative, vous pouvez laisser votre tiny dans votre jardin pendant moins de 3 mois lorsque vous ne vous en servez pas comme une habitation. Au cas où vous comptez immobiliser votre tiny house pour une durée excédant 3 mois, il faudra donc déposer, à la mairie; une déclaration préalable de travaux.

Il faut aussi noter que votre déclaration prendra la forme d’un permis de construire lorsque votre tiny fait plus de 20 mètres carrés au sol. Sur un terrain familial, vous pouvez vous y loger indéfiniment, mais en prenant le soin de faire en amont une déclaration.

Pour ce qui concerne le stationnement dit sauvage, il peut arriver que vous voyagiez avec votre habitat mobile. Il vous serait donc difficile de trouver un terrain privé où vous stationner. Dans ce cas, vérifiez s’il y a des zones d’accueils pour camping-car. Vous pouvez vous y aventurer et respecter les règles qui vous seront imposées.

La limite des 3 mois s’applique également lorsque vous comptez stationner sur un terrain plat non viabilisé. Vous ne devez quand même pas stationner dans les forêts, les bois, les secteurs où est interdit la création de terrain de camping, les zones naturelles protégées des PLU et les zones agricoles A.

La règlementation à propos de l’assurance des Tiny House

L’assurance est obligatoire pour les tiny houses en France. Il faudra faire appel à deux types de contrats d’assurance. Lorsque votre tiny house roule, elle est considérée comme une caravane. Il lui faut dans ce cas une assurance du véhicule tracteur. Lorsqu’elle s’immobilise, elle prend la forme d’une maison et demande une assurance habitation.

  • Comprendre et appliquer la réglementation des accueils collectifs de mineurs